citations la supplication alexievitch

» Cela serait devenu une affaire politique. Il fonctionne cinq minutes. 13. À la télé, je vois comment on tue tous les jours. Les primes et les combines misérables… Misérables en regard du prix de la vie… Le tragique et le ridicule se côtoyaient. Le déluge pouvait bien subvenir, on n’en avancerait pas moins d’un pas révolutionnaire ! J’avais emporté mon appareil par hasard. Il ne se souvient peut-être pas que j’ai sauvé ses enfants… Nous n’avons pas oublié Tchernobyl. Plus tard, nous avons compris : ils croyaient tout ce qui se passait sur la scène. Que se passe-t-il maintenant ? Monologue sur la physique, dont nous étions tous amoureux : Valentin Alexeïevitch Borissevitch, ancien chef de laboratoire de l’Institut de l’énergie nucléaire de l’Académie des sciences de Biélorussie. Tout poussait, on mangeait tout… Où sont-ils maintenant, ces radiologues ? Une chose terrible venait de se produire et aucune information n’était disponible : les autorités et les médecins se taisaient. Et vous voulez le forcer à penser à l’éternité ? Le commandant a réglé toute l’affaire : « Les volontaires iront sur le toit, et les autres, chez le procureur. Même lorsque la dernière ogive sera détruite. Il n’y avait aucun précédent, ni chez nous ni dans le monde entier. Le monde n’a appris l’existence des Biélorusses qu’à la suite (223) de Tchernobyl. Mais vous savez déjà tout cela. À Braguine : 30.000 microröntgens à l’heure ; à Narovlia : 28.000. La directrice nous a expliqué que l’on changeait le sable tous les mois. Moi, je brûlais d’envie de monter sur le toit du réacteur. Tu recevais un verre de vodka et du tabac. Ceux-là attendaient un miracle… Nous autres, Biélorusses, nous n’avons jamais eu d’éternité. Monologue sur un petit monstre qu’on aimerait quand même : Nadejda Afanassievna Boukarova, habitante de Koïniki. Mais maintenant, après Tchernobyl, tout a changé. » Mais comment un physicien quelconque osait-il donner des leçons au Comité central ? Des hélicoptères, des blindés. À condition de ne pas, avant ! Nous avons également appelé Tchernobyl, mais personne ne répondait. Il m’est impossible d’aller chez eux. Les paysans n’avaient rien à faire ni du tsar, ni du pouvoir soviétique, ni des vaisseaux spatiaux, ni des centrales nucléaires, ni des meetings dans la capitale. C’était cela, notre travail. Arrêt strictement interdit. Les gens me remerciaient poliment, sans poser de questions supplémentaires. Nous qui travaillions au réacteur nous connaissons tous la solitude de la liberté... Comme dans une tranchée en première ligne… La peur et la liberté ! Quelles chances à Jirinovski de devenir président ? Deux militaires se sont présentés à l’usine où je travaillais. Tableau des oeuvres, 4e partie. La vie suit son cours. On disait que la peine encourue était de deux ou trois ans. De plus, on annonçait par les haut-parleurs intérieurs qu’il ne fallait pas quitter les bâtiments. La connaissance restera… Vous vous bornez à poser des questions, et moi, j’argumente tout le temps. Svetlana Alexievitch, La supplication, paru à Moscou en 1997, traduit en français pour la première fois en 1998. On ne pouvait pas acheter le cercueil ! Alors, ils ont simplement débranché les compteurs. raduit du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorrain. Si j’étais un criminel, pourquoi alors est-ce que je condamnais mon propre enfant ? Questionnaire de lecture, 1ère partie. Les gens se tenaient en un énorme demi-cercle. Une enquête a été ouverte. La première annonça qu’elle partait le lendemain avec ses enfants, chez ses parents. Temporalités 22 (2015) Notre prof disait que trois pièces de monnaie contiennent assez d’énergie pour faire fonctionner une centrale électrique. Mes sentiments débordent tellement que je ne peux les maîtriser, ils me paralysent. (197) Dans cette histoire, il n’y a pas de Russes ou d’Allemands. Et les filles du coin faisaient la noce. Pour eux nous étions des ennemis. Et dans les bureaux des kolkhozes étaient affichées des annonces signées par les radiologues locaux selon lesquelles on pouvait manger des oignons, des laitues, des tomates, des concombres. Ce sont les gens de la C.I.A. En revanche, si le soldat chopait plus de 25 röntgens, c’est le commandant qui allait en taule, pour avoir irradié ses soldats. J’étais affecté au déchargement du ciment… À la pelle, toute la sainte journée. Ils nous demandaient ce qu’on leur avait apporté... En route vers la zone, nous rencontrons une vieille femme en jupe brodée et tablier, un balluchon sur le dos. sVetLana aLexieVitcH, La suppLication 73 Fiche 7 – L’auteur et le contexte historique et culturel de La Supplication 75. Les gens ne sourient plus, ne chantent plus. Vous n'êtes pas suicidaire. (Programme CPGE scientifiques 2020-2022). Et le parquet. Nous avons été privés de l’immortalité. Noté /5. Les réfractaires ont tenu conseil et ont fini par accepter. La Supplication. De toute manière, le retour, elle le ferait le lendemain. Nous mettions nos masques dès qu’une voiture passait en soulevant la poussière et nous restions dans les tentes après le travail. Il fonctionne cinq minutes. Je voyage (224) à travers le pays. Deux Allemands : un grand et un gros, en noir, et un autre, petit, en marron. Nous avons tenté de plaisanter avec eux. ), le nuage radioactif avance vers vous. Les Grecs, eux, avaient des dieux gais, rieurs. Que devons-nous faire aujourd’hui de cette vérité ? Mais il s’agit de Tchernobyl, littéralement, (189) ce nom signifie « la réalité noire ». Il a prétendu que le type avait reçu une lettre de sa famille : sa famille le trompait. Avant cela, les scientifiques étaient des dieux, maintenant, ce sont des anges déchus, des démons ! Rien qu’aux faits ! Des idées folles me passaient par la tête. » Les deux femmes ont fini par se brouiller, l’une reprochant à l’autre son manque d’instinct maternel, la seconde de déserter. Nous vivons dans un pays bien particulier… Je fermais toujours personnellement mon bureau. Tout se confond dans ma mémoire, ce que j’ai lu et ce que j’ai vu…. Je sais bien que les chefs, eux, prenaient de l’iode. Traduit du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorrain, J’ai l’habitude de tout noter. À la colonie de vacances où ma fille a passé un été, on avait peur de la toucher : « Un hérisson de Tchernobyl. Cela leur a donné une formidable énergie vitale ou, pour utiliser le vocabulaire d’aujourd’hui, une orientation très forte vers la survie. De la même manière que quelques personnes se sont révélées capables de nous assassiner. ? Nos enfants vont à la manifestation avec des petits drapeaux ! Je n’irai plus dans la zone alors que, avant, cela m’attirait. Deux femmes se sont lancées dans une grande discussion. C’était une vraie internationale : des Russes, des Biélorusses, des Kazakhs, des Ukrainiens. Le CAS' NARD (journal de Bernard Martial). Je pensais qu’il ne me restait que quelques jours à, Je remarque soudain chaque détail de la nature. Tous les appareils ont convenablement fonctionné. Rangez votre appareil ou je le casse. Tableau des oeuvres, 3e partie. Selon ses services, tout est normal, ici. Dans notre for intérieur, nous sommes des fatalistes et non des pharmaciens. Il fallait donc trouver des gens. => Une évaluation de ce travail sera effectuée dès le premier jour. Pourquoi je collecte tous ces détails ? L’une d’elles concernait la manière de traiter les poulets contaminés. L’explosion d’un grand nombre d’armes nucléaires provoquera des incendies gigantesques. La grosse pointe du doigt quelque part… Une ombre surgit du demi-cercle sombre et devient un homme. Je me suis levé. Ils les rendaient après les avoir exposés à la lumière. Elles ont des séquelles génétiques. Mais après Tchernobyl…, On a fait venir des scientifiques jusqu’au réacteur. Et vous prenez des photos. Moi, je brûlais d’envie de monter sur le toit du réacteur. Ils n’ont pas compris que le siècle n’est plus le même. Et l’enfant est né pendant le voyage, dans la charrette. À l’époque, j’augmentais le son de la télé : on offrait aux ouvrières d’une laiterie un drapeau rouge pour leur victoire dans le cadre de l’émulation socialiste. On était désemparés. Aujourd’hui, lorsque je me remémore ces journées, je me dis que j’ai éprouvé un sentiment … fantastique. Pendant tout le spectacle, ils attendaient un miracle. Je vous donnerai tout cela. Mais la conscience n’était pas prête. L’explosion d’un grand nombre d’armes nucléaires provoquera des incendies gigantesques. Mais c’est aussi mon travail, mon quotidien, si j’ose dire. L’art, c’est l’amour, j’en suis convaincue ! « De quoi parlez-vous, professeur ? Pour ma génération… Cela vous choque ? La force de vivre. Lorsque je l’ai compris, j’ai été bouleversée. La nature humaine demeure toujours un mystère pour eux. Je l’ai fait à la mort de, et j’ai noté ce qui se rapportait à Tchernobyl depuis le premier jour. On l’a vraiment respecté. Nous habitons ici ! J’avais besoin d’une information complète. Il n’y est monté qu’une seule fois… Maintenant, il est invalide au deuxième degré. Publications 5. h-index 2. D’ailleurs, on va tout nous voler ! Notre avenir… Je suis un homme de mon époque, pas un criminel. L’histoire de l’atome n’est pas seulement un secret militaire, un mystère et une malédiction. 12 citations de Svetlana Alexievitch - Recueil de citations et de pensées de Svetlana Alexievitch issues de ouvrages, discours et livres. Ce n’est plus de la tromperie. Les gens auraient alors moins peur de nous. Notre Sliounkov, lui s’est borné à faire un bref rapport : « Tout est normal. Pour nous, citadins, l’appartement est une machine pour. Il aurait fallu un changement psychologique. À l’époque, j’étais premier secrétaire d’un comité de district du parti. L’apocalypse… L’hiver nucléaire… Tout cela a été décrit par la littérature occidentale comme une répétition avant le spectacle du futur. J’expliquais aussi comment le boire de manière correcte. Il fonctionne cinq minutes. Nous y allions tous. Ici, vous êtes des soldats. Mais au moins, elle a revu sa maison… Ce dont je me souviens des premiers jours ? Monologue sur comment deux anges ont rencontré la petite Olga, J’ai mes propres archives. La supplication. En Ukraine, l’évacuation avait déjà commencé. J’envoyais des cartes, des chiffres à toutes les instances. Les aiguilles des appareils enregistreurs restaient bloquées au maximum, mais personne (219) ne comprenait rien. Monologue sur un soldat muet : Lila Mikhaïlovna Kouzmenkova, metteur en scène, enseignante au conservatoire théâtral de Moguilev. Sous les démocrates… Deux caisses de vodka… Gratuitement ! En fait, nous ne l’avons pas compris. Quand venaient les premiers étrangers, elles se taisaient, elles se contentaient de pleurer. Il fallait sauver les gens, les évacuer d’urgence ! Mais les responsables ne se faisaient pas, dans un pays de pouvoir et non un pays d’êtres humains. Elle s’est réveillée, le matin, et a dit à sa mère que, dans son rêve, elle avait vu deux anges emporter Olga. On les réclamera ! 200 curies… 300 curies… » Je vois les grands-mères changer à vue d’œil. Cette peur éternelle que l’on nous ait inculquée pendant des décennies ! Nous étions toujours escortés par un représentant des autorités locales. C’est la mentalité slave. Svetlana Alexievitch : à l’écoute de ceux pour qui le temps s’est arrêté… Katia Vandenborre. J’en connaissais chaque millimètre… Nous avons téléphoné à la centrale d’Ignalina, en Lituanie, non loin de chez nous. Les troupes russes vont-elles ou non quitter la Tchétchénie ? Je remarque soudain chaque détail de la nature. Qu’est-ce qui s’est ouvert en nous ? Des faits, rien que des faits. Une bouteille pour chaque homme, c’est une beuverie ; une demi-bouteille, c’est un remède… contre les radiations… Pourquoi ne notez-vous pas cela ? Je ne montrerai jamais de mort sur scène, même celle d’un animal. Nous avons également appelé Tchernobyl, mais personne ne répondait. 1.500, 2.000, 3.000 microröntgens. Ils avaient abordé les problèmes de la culture biélorusse. Svetlana Alexievitch, La supplication, paru à Moscou en 1997, traduit en français pour la première fois en 1998. Le culte de la physique ! Une première idée nous est, venue : l’enveloppe de l’un des éléments calorifères avait perdu son étanchéité dans la zone active. Tu es en âge de te marier. L’homme sans idéal ? Je m’arrête devant elle pour ne pas perdre la raison. » … À l’époque, avec cinquante roubles, on pouvait se payer un beau costume. Vladimir Matveïevitch Ivanov, ancien premier secrétaire du comité du parti du district de Slavgorod. Cela sentait la cire. Nous ne pouvions même pas vivre avec l’éternité, comme dans l’Ancien Testament : Untel a engendré Untel qui, à son tour… Nous ne savons que faire d’elle, nous ne savons pas vivre avec elle. Chez eux, c’est aussi la panique. Plus personne. À condition de ne pas mourir avant ! Quant aux enfants, où qu’ils aillent, ils se sentent étrangers parmi les autres. Résumé établi par Bernard Martial (professeur de lettres en CPGE) T raduit du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorrain J’ai lu n°5408. Nous souffrons. Nous qui travaillions au réacteur nous connaissons tous la solitude de la liberté... Comme dans une tranchée en première ligne… La peur et la liberté ! Elle était assise à l’intérieur, cette radiation. La situation était dantesque. Il nous était strictement interdit d’entrer en contact avec la population, mais j’ai vu des enfants. Je suis russe. Tout comme on ne parle pas de cancer dans la maison de quelqu’un qui en est atteint ou d’échéance dans la cellule d’un condamné à perpétuité. Et puis nous avons bientôt appris que l’on ajoutait de la viande contaminée justement dans ce saucisson-là car il n’était consommé qu’en petites quantités à cause de son prix élevé. » … Les autorités persuadaient les gens de ne pas partir. Qui vous a donné la permission ? (222) Mais c’est aussi une sorte de barbarie. Nous connaissons les vieilles grands-mères et nous savons où habite chacune d’elles, comme dans une réserve. Nous vivions notre propre vie, en nous isolant de ce qui nous entourait. Son père portait un caban militaire. Tableau des oeuvres, 2e partie. Mes ancêtres étaient des Cosaques. » Il y a du romantisme dans ces mots. Pas d’autre histoire, pas d’autre culture… Mes élèves tombent amoureux, font des enfants, mais ils sont calmes et faibles. Chacun éprouve le sentiment d’être condamné. Le cinquième mois, notre lieu de cantonnement fut changé. Autre devise. une fuite ? Dans la boucherie où on les traitait, il fallait être habillé comme en terrain contaminé. Quelque part vivaient des acteurs et des stars de cinéma, j’avais envie d’être Catherine Deneuve, de mettre une robe idiote et d’aller chez le coiffeur. … Parfaitement, je défends le pouvoir soviétique, le pouvoir du peuple ! Ce sont des criminels ! Je me souviens des premières impressions, des premières rumeurs. Ce résumé factuel ne remplace pas la lecture du texte intégral dont il ne prétend pas reproduire les qualités littéraires. La prédestination de notre peuple pour n’importe quel malheur. Je l’ai quittée et je l’ai retrouvée une fois de plus dans ce monde. Rangez votre appareil ou je le casse. Nous avions l’ordre de ne pas regarder en bas, mais nous l’avons fait tout de même. Les visages des vieux paysans qui ressemblent à des icônes. Nous partageons la même mémoire, le même sort. Et nous, élevés sous Staline, ne pouvions pas admettre l’existence de forces surnaturelles. Vous ne devinez pas où ? Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés. Rapporterait-il ou non ? Ils mesuraient la radiation jusque dans le borchtch et les boulettes de viande. de Svetlana Alexievitch | Éditeur: J'ai lu. Nous n’avions pas le droit de laisser échapper un seul détail. « J’ai consulté l’académicien Iline, à Moscou. Mieux valait ne pas se demander d’où. J’ai été rappelé avec un groupe de réservistes et l’on nous a fait partir sur-le-champ, en urgence. À la fois innocents et indifférents. Nous avions tous fait des stages de défense civile. Je me lève, je vais aux répétitions, je rencontre mes élèves et cela est suspendu au-dessus de moi. Les rayons du soleil ne pourront plus arriver à la surface de la terre, ce qui provoquera une réaction en chaîne : il fera de plus en plus froid. Ils débarquent avec un magnétophone ! Le soldat le prend dans ses bras et, pendant qu’il le tient, le bébé fait pipi sur sa mitraillette. Nous avions des dosimètres. Quelques gars se sont rebellés. Dans la zone, on croyait dur comme fer à ses vertus. Maintenant, on exige que je te limoge. Ils luttaient pour leur vie ! Quelques jours après s'être vu décerner le Prix Nobel de littérature « pour son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque », Svetlana Alexievitch évoquait l'ensemble de son œuvre au Théâtre de l'Odéon, à l'invitation de France Culture. Récemment, il y a une semaine, il y a eu une alerte dans notre ville. C’est la mentalité slave. Voilà bien le caractère biélorusse…Nos dieux sont des martyrs. Elle avait dû comprendre. En un mois, nous avons rempli notre sépulcre. ... La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse. Avec un vol spécial. Nos enfants ne sourient pas. À 17h30, un célèbre poète biélorusse que je connaissais bien, est sorti du bureau de Sliounkov. J’ai aimé la physique et je pensais que je ne m’occuperais de rien d’autre. Mais les responsables ne se faisaient pas (214) du souci pour les gens, ils s’en faisaient pour leur pouvoir. Ils ont vaincu ! Sous le pouvoir soviétique, nous étions forts, le monde entier avait peur de nous, avait les yeux fixés sur nous ! Nous n’avons rien, à part la souffrance. Je peux lutter, organiser des manifestations, des piquets de grève, chercher des médicaments, rendre visite aux enfants malades, mais je ne peux écrire. Tôt ou tard, ils auront à répondre de cela. À titre personnel. Il y a un monstre : la guerre. Tableau des oeuvres, 1ère partie. « Vous voyez, les gars, il y a des décombres sur le toit. Il m’appelle souvent. Nous avons considéré que c’était notre devoir. La maîtresse de maison sort une serviette brodée d’un coffre aussi vieux qu’elle et me la tend…. Dans notre for intérieur, nous sommes des fatalistes et non des pharmaciens. Une terre sur laquelle il est impossible de. Personne n’a applaudi… Mes étudiants ont été bouleversés. La Supplication de Svetlana Alexievitch. On nous a dit que nous pourrions avoir de nouveau des enfants au bout de cinq ans. La Supplication Svetlana Alexievitch Numilog EBook. Ils ne semblaient pas le moins du monde effrayés. Ils ne sont pas encore nés et nous avons déjà peur. Deux mois plus tard, nous nous comportions normalement. Les hélicoptères faisaient toujours des allers-retours et les véhicules militaires encombraient les routes. Tout le reste fonctionnait sans eux. Avant cela, je n’avais même pas de dossier au centre médical. D’autres ont cessé d’aller au marché et d’acheter du lait et de la viande, surtout du bœuf. Je ne réussis pas à l’exprimer. Prenez le temps aussi de réfléchir au sens des titres de ces œuvres (en fonction du thème toujours). La cour s’est vidée aussitôt. Et l’enfant est né pendant le voyage, dans la charrette. Ce manque de réaction me surprit grandement… Le soir même, un ami me passa un coup de fil. Ils étaient faciles à (208) nourrir ! Tout se trouve là. Une commission est venue nous calmer. Pour l’instant, nous n’avons pas de formule, pas d’idées. un vrai casse-tête. C’est lorsque des étiquettes « Lait pour adultes » et « Lait pour enfants » sont apparues sur les bouteilles que nous avons senti que quelque chose approchait. Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. Nous allons vous exiler dans des contrées éloignées. Ce fichu mal des rayons. Citations, analyses et fantaisies. Il a une énorme fente en guise de bouche et pas d’oreilles. Ce n’est que plus tard que j’ai lu la Bible… Et que j’ai épousé une deuxième fois la même femme. La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse de Svetlana Alexievitch On ne peut pas dire que l’on dissimulait les choses volontairement. Je regrette l’État ! Voilà bien l’erreur de tous les humanistes…Vous voulez savoir ce qu’est Tchernobyl ? Je n’oublierai jamais cette manifestation du Premier Mai… Que s’est-il passé en nous ? » Le soir, on la faisait sortir dans la cour pour voir si c’était vrai… On fait des comparaisons avec la génération de la guerre ? La nature renaît mais la dépression règne. Et comment tout désactiver ? De Gorbatchev et de Ligatchev. Elle est en terminale et elle a déjà des idées pareilles. Les gens étaient pendus aux nouvelles. Tous les secrétaires du comité du parti étaient debout à la tribune et la fille du premier secrétaire se tenait près de son papa. Ils se sont mis à chanter. Les gens continuaient à travailler comme si de rien était. ordinaires, vous ne pouvez pas le concevoir…, Souvenez-vous que l’on nous préparait en permanence à une guerre future. Il a continué à (188) percer, à genoux. Dans le bus, nous étions une quinzaine, tous des officiers de réserve. Je ne veux pas allumer la télé ou lire les journaux. Nous avions l’ordre de ne pas regarder en bas, mais nous l’avons fait tout de même. Je me suis approché pour leur parler. celles de Minsk… qui attendait celles de Moscou. Retrouvez La force de vivre Prépas scientifiques 2020-2021 : Hugo, Les Contemplations - Nietzsche, Le Gai Savoir - Alexievitch, La Supplication et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Nos troupes se trouvent là-bas. Impossible de rien y comprendre sans l’ombre de la mort. Je ne montrerai jamais de. » Röntgens, microröntgens, un langage d’extraterrestre… Retour à Minsk. Un scientifique à qui je demandais s’il était dangereux pour les enfants de jouer dans du sable irradié, ma répondu que je semais la panique inutilement. La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse. Nous avons passé la ligne. » Au monde entier ! Allions-nous vaincre les Américains ? Monologue sur le pouvoir démesuré d’un homme sur un autre :  Vassili Brissovitch Nesterenko, ancien directeur de l’Institut de l’énergie nucléaire de l’Académie des sciences de Biélorussie. la débâcle, l’anarchie. Deux à trois gouttes pour les enfants dans un demi-verre d’eau. Et vous voulez le forcer à penser à l’éternité ? « Mais à quoi ces crises d’hystérie, professeur ? Les autres couleurs n’existent pas. La nature renaît mais la dépression règne. 59 curies. Pourquoi se taisent-ils ? Ici, nous sommes le peuple de Tchernobyl.

Crêperie Saint Sauveur, Auray, Guérison Par Le Saint-esprit, Dossier Bp Boulanger Fonction 5, I M Still Standing Lyrics, Location Vincennes 2 Pièces, Guérison Par Le Saint-esprit, Drame Conjugal Définition, Parc Des Princes Miniature, Qu'est-ce Que L'ademe ?,

Posted in Groceries.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *